Ville de Schiltigheim
Imprimer cette page
Jeunesse

Ville amie des enfants

Parce qu’"une ville qui prend en compte les enfants est une ville où il fait bon vivre", Schiltigheim fait de ses plus jeunes habitants sa priorité. Celle-ci passe par l’élaboration d’une politique de la petite enfance, de l’enfance et de la jeunesse toujours à l’écoute des mutations de la société, sensible à l’expression des jeunes et à leur bien-être.

 

En témoigne la signature, en juin 2007, de la « Charte Ville amie des enfants », qui s’inscrit dans la lignée d’un engagement toujours renouvelé (1).

 

Ville de sport et de loisirs, comptant de nombreuses associations sur son territoire, Schiltigheim offre un éventail d’activités très large en direction des enfants et des jeunes grâce à un programme d’animations proposées durant les vacances et tout au long de l’année scolaire. La transmission, la découverte et l’information y sont prépondérantes.

Une dynamique culturelle forte est également défendue avec Récré-Théâtre (programmation de spectacles vivants dès 18 mois et école du spectateur), une programmation cinéma jeune public (séances scolaires, durant vacances et cinéma de plein air), et de nombreux projets de Culture Jeune.

Toutes les dimensions et problématiques touchant, de près ou de loin, les enfants et les jeunes (le handicap, la sécurité routière, les relations intrafamiliales, la formation, l’emploi, la santé, etc..) sont considérées et prises en compte.

 

 

CME/CMJ

 

Membre actif de l’Association Nationale des Conseils des Enfants et des Jeunes, dans laquelle elle milite depuis sa création en 1991, Schiltigheim est évidemment emblématique d’une politique engagée de participation et d’écoute.

 

Schiltigheim  CME

 

Après des ébauches dans les années 60 et 70, le Conseil municipal des enfants de Schiltigheim créé en 1979 – année internationale de l’enfance - a été en effet le premier CME de France à avoir fait école. Dix ans plus tard, le Conseil Municipal des Jeunes prenait place dans le paysage schilikois, et c’est ainsi que depuis 30 ans, la Ville anime sur son territoire deux dispositifs essentiels, pleinement convaincue qu’ils revêtent du sens à la fois pour les jeunes élus et pour la collectivité, s’imposant comme une des formes privilégiées de la participation des jeunes à la vie de la cité.

 

Schiltigheim  élus CMJ

 

Le CME et le CMJ ont conduit de nombreux enfants et jeunes à devenir des acteurs de la vie de la ville et de ses enjeux. Les domaines d’intervention touchent à de nombreux aspects de la vie locale : les droits de l’enfants, la solidarité, la sécurité routière, l’environnement, le respect des différences, le handicap, la découverte de la ville, la santé, la connaissance interculturelle et intergénérationnelle, etc ...

 

(1) Lancée par UNICEF France et l’Association des Maires de France (AMF) en 2002, "Ville amie des enfants" réunit en 2016, 208 Villes, 14 Intercommunalités et 6 Départements.

 

Son objectif : servir la cause des enfants à travers un réseau de villes dynamiques engagées à promouvoir des actions pour améliorer leur vie quotidienne, à développer la participation et l’écoute des enfants et des jeunes et à développer un esprit de solidarité internationale. Chaque année, à l’occasion de la journée internationale des droits des enfants, les Villes amies des enfants organisent, avec UNICEF et les enfants de leur ville, une grande manifestation.

 

 



Schiltigheim Maison du jeune citoyen

Maison du jeune citoyen

 

Depuis 1998, les deux conseils trouvent leur prolongement dans la Maison du jeune citoyen qui se veut être un lieu ressource, laboratoire de formes de participations toujours plus innovantes.
Ainsi y ont été créés des groupes d’"enfants citoyens volontaires", conçues et mises en œuvre des classes citoyennes pour le cycle 3 des écoles élémentaires et les collèges/lycées. Objectif : développer la citoyenneté des enfants en abordant des thématiques telles que les droits de l’enfant, la participation des enfants, le respect des différences, etc ... Une politique de consultation de l’enfance et de la jeunesse y ont été développés. Ils portent sur des grands projets de la municipalité, des projets d’aménagements urbains, la  mise en place d’un soutien logistique et pédagogique à la création d’associations juniors et le développement d’un blog d’expression des jeunes.


 

Solidarité internationale

 

Souvent sollicitée à l’échelle internationale, Schiltigheim essaime son expérience à travers des projets de coopération ayant pour objectif de créer des dispositifs similaires, comme en Algérie, en partenariat avec la FOREM, ONG algérienne investie dans la promotion des Droits de l’Enfant.
Schiltigheim s’est engagée dès 1999 dans la promotion des droits de l’enfant à travers l’organisation d’événements marquants, principalement lors et autour de la Journée Mondiales des Droits de l’Enfant le 20 novembre.

 

Schiltigheim journée mondiale droits de l'enfant

 

La plupart des manifestations qui ont vu le jour pour promouvoir les droits de l’enfants sur le territoire schilikois se sont appuyées sur des outils spécifiquement créés par la Maison du jeune citoyen, et ont été accompagnées de la remise de la CIDE aux différents participants (une version simplifiée pour les plus jeunes).
Ces cinq dernières années une programmation événementielle forte et systématique a été mise en œuvre à l’occasion de l’anniversaire de la CIDE s’appuyant sur des campagnes d’informations (parfois thématisées comme par ex. les enfants et la guerre), des expositions (toujours interactives), des ateliers de créations, du cinéma, des débats, des jeux, des spectacles.

 


Voir aussi
 

Menu d'accès rapide